Quand l’Islam cherche à imposer sa vision du mariage

 

 

La République est en danger! Et notre identité nationale menacée  par l’effort souterrain, constant, pour miner la laïcité française et imposer petit à petit les normes d’une minorité sous couvert de « respect ».

L’Islam est à l’attaque en France. Et le prétexte choisi par ses sectateurs est celui d’une réforme de société qui ne les concerne pas, qui le les regarde pas: le mariage libre pour tous. Qu’en ont-ils à faire que d’autres, qui ne partageraient pas leur foi, se marient comme ils l’entendent? Les islamistes ont décidé de ne plus l’accepter. Ils font partie de la France et font désormais savoir, à leur manière, que la France doit s’ajuster à eux.

C’est d’abord le ballet des docteurs de la foi qui émettent leurs fatwa: l’imam de Paris, Vingt-Trois, attaque précisément « le mariage de quelques-uns imposé à tous« ,  l’imam de Lyon, Bar’barin, appelle tout bonnement à l’introduction de la Charia en France, estimant que « le Parlement n’est pas Allah » et qu’il doit garder « le sens des limites de sa responsabilité ». A une autre occasion, il annonce finement que le mariage pour tous ouvre la voie à l’inceste. Un imam de Strasbourg, Rakoto, dénonce le retour à la culture de mort du nazisme. Ce mouvement est soutenu par une petite et richissime théocratie, dont l‘imam, Ben Oit, bénit un dirigeant d’Afrique noire qui veut punir de mort l’homosexualité. Sur cette pente et une fois donnée l’impulsion, plus rien n’arrête le discours de la Charia. L’imam de Grenade édicte une fatwa légalisant le viol des femmes qui avortent. Au pays de Galles, un syndicat étudiant islamique interdit de paroles les femmes en dehors de la présence de leurs maris.

Si nous n’y prenons garde, c’est une vague obscurantiste qui nous menace. Bien entendu, il y a quantités de « musulmans modérés », mais soyons clairs, ils ne sont pas représentatifs de l’Islam. Par le fait de l’intégration, ils ont abandonné la plupart de leurs dogmes pour ne plus se livrer par habitude qu’à quelques vieilles coutumes inoffensives et peut être à un vague théisme. Le véritable Islam porte une volonté de domination du temporel par le spirituel, et ne peut imaginer un monde qui ne soit pas régit par lui. Il dispose d’une milice dirigée depuis l’étranger, porteuse d’une propagande sans nuance. Et capable de faire le coup de poing: lorsque des femmes, imitant les manifestantes égyptiennes en bikini contre l’islamisme, apparaissent porteuses du voile et seins nus, elles sont molestées dans la rue. A Paris, pas au Caire ! Faut-il craindre un terrorisme sur notre sol? Les appels au meurtre, en tout cas, coulent déjà sans retenue.

Ne nous laissons pas faire! A la contrainte, opposons la liberté, à la violence la tolérance! Pour que la France demeure une terre de libre choix.

 

Print Friendly

One Response to “Quand l’Islam cherche à imposer sa vision du mariage”

  1. Autre Arthur dit :

    Texte très amusant et très réussi, cher homonyme.

    Au plaisir

Leave a Reply