Réalité de la fraude en Guadeloupe

Dans le tumulte autour des fraudes électorales du Parti socialiste, que j’ai analysées dans ma note précédente, un cas exemplaire est de plus en plus cité: celui de la Guadeloupe.

Ô Combien exemplaire!

Voici donc une fédération socialiste où le Président du conseil régional de Guadeloupe Victorien Lurel affirme que le camp Aubry a fraudé de manière large dans deux sections, et qu’il dispose des procès-verbaux le prouvant. Ainsi, « la fraude dans la seule Guadeloupe a assuré à Martine Aubry bien plus de voix que les 102 officielles établies par les résultats arrêtés par le parti. […] Je confirme que des constats d’huissier ont été faits dans deux sections de la Guadeloupe, prouvant la réalité de la fraude et le sens de la fraude » Aubry arrive très en tête dans les sections d’Anse-Bertrand et de Pointe-à-Pitre, alors qu’elle est largement minoritaire dans le reste de la fédération. Et bien évidemment, elle n’a répondu à aucun des mails de Lurel.

Clarifions immédiatement notre position: il est manifeste que tout ceci est vrai. Si Lurel affirme disposer de procès-verbaux à ce sujet, il n’y a pas de doute à avoir. Il serait dommage cependant de s’arrêter là, alors que le Parti socialiste fournit le résultat du vote par fédération. Qu’en est-il en Guadeloupe?

Martine Aubry: 337 voix et 18,25%

Ségolène Royal: 1.510 voix et 81,75%

Aubry ayant fraudé plus de 102 voix, les résultats réels sont donc:

Martine Aubry: 235 voix et 13,46% au maximum

Ségolène Royal: 1.510 voix et 86, 53 % au minimum.

Hors fraude d’Aubry, Royal fait donc au minimum 86,53% en Guadeloupe !!! Sans les mains? Qui peut imaginer un seul instant que ce score est le fruit d’un vote libre?

La Guadeloupe est donc bien un cas d’école pour comprendre ce qui s’est passé au dernier congrès (et à d’autres). Un baron local (ici Victorin Lurel, royaliste) contrôle sa fédération et la fait voter au canon pour sa candidate. Il peut se trouver deux sections qu’il ne maîtrise pas, et qui vont bourrer les urnes dans l’autre sens. Et alors, sans fraude, qui aurait gagné en Guadeloupe? Plus personne ne peut le dire. Et c’est la même chose au niveau national

Edit:

On me communique le résultat suivant en ce qui concerne le vote des motions en Guadeloupe:
Delanöe 943 voix – 70%
Royal 218 voix
Aubry 140 voix

Et devinez quoi… Lors des motions, Lurel soutenait Delanöe.

Print Friendly

Leave a Reply