Dehors, les bronzés !

 

Claude Guéant est un personnage fascinant. Vêtu de costumes stricts et de compétence austère, il est une incarnation du haut fonctionnaire mortellement respectable comme peu de cinéastes oseraient en figurer par crainte de sombrer dans la caricature. Voici donc un personnage à mille lieux du sbire sarkozyste habituel: il préfère aux Ray Ban des lunettes discrètes et utilitaires, ne se répand pas en propos d’après digeo, ne part pas en vacance avec des personnalités délicieusement sulfureuses.

Par contre il fait son taf.

Il s’est vu confier une mission simple: rattraper les voix du Front National en tapant sur les bronzés. Et il s’y emploie avec zèle et constance. D’aucuns parlent de maniaquerie, point du tout: c’est connaître son métier et s’y tenir.

Claude Guéant étant chargé des activités de police, il veut rétablir la double peine et durcir la réponse à la délinquance étrangère. Olivier Bouba Olga rappelle que le vrai problème est la délinquance des nationaux? Denis Colombi se lance une démonstration par l’absurde sur l’utilisation optimale des ressources policières? Mais enfin, ce n’est pas le sujet! Si le Gouvernement souhaitait remédier à l’insécurité, il se concentrerait sur les attaques sur les personnes et les cambriolages, au lieu de les laisser s’envoler. Ou plus encore, il n’aurait pas supprimé 5.000 policiers et gendarmes depuis 2009.

Non, si on veut clore le débat de « à quoi sert la police » vu par le Gouvernement, il suffit de se tourner vers un bel indicateur de l’activisme policier: la garde à vue. Cette magnifique institution que le monde entier nous envie a connu un regain d’un quart entre 2004 et 2009, sans même compter les infractions routières.  Sur cette augmentation, un sixième correspond à l’usage simple de stupéfiant, c’est à dire dans plus de 90% des cas de cannabis. Bizarrement, le fumeur en garde-a-vue type n’est pas le jeune fumeur blanc des classes moyennes de centre-ville qui représente la grande majorité des consommateurs, mais plutôt le jeune fumeur des cités pas blanc et pas des classes moyennes. De même, c’est bien le fumeur qui est visé et pas le trafic: le nombre de garde à vue pour usage seul bondit de 38,6% sur la période, contre 5,6% pour le trafic, les gros et petits bonnets peuvent dormir tranquilles.  Un autre quart de cet accroissement correspond tout simplement à l’entrée et au séjour sur le territoire. Donc plus du tiers de l’effort policier supplémentaire est intégralement consacré aux bronzés,  à travers des infractions dont la dangerosité pour les citoyens honnêtes est nulle. Mais lutter contre la délinquance dangereuse n’est pas le problème de Claude Guéant, il a une mission: dehors les bronzés !

C’est pareil dans les autres secteurs. Regardez les universités: on s’interroge gravement sur la capacité de l’enseignement supérieur français à attirer les étrangers au même titre que l’Angleterre ou les USA. Pour Claude Guéant, ce n’est pas compliqué: les étudiants étrangers sont majoritairement des bronzés, donc on les vire tous parce que c’est un peu difficile de les distinguer. On a formé des tas de gens pour rien? On se prive de personnes motivées qui veulent s’intégrer? On élimine des gens qui aideront à faire tourner l’économie française? Mais l’attractivité de la France n’est pas le problème de Claude Guéant, il a une mission: dehors les bronzés !

Claude Guéant nous donne une leçon d’histoire in vivo. La reconstruction de la IVème République et l’épopée gaulliste nous ont laissé le souvenir de grands serviteurs de l’Etat issus du terreau de la Résistance qui avaient l’intérêt général chevillé au corps. Cette génération, qui fut un accident historique à la hauteur de l’effondrement de 40,  a disparu. Nous assistons au retour des grands commis ordinaires, dont le rôle se limite à conduire docilement les politiques décidées plus haut, sans s’inquiéter un instant de leur adéquation au bien commun. En regardant Claude Guéant sacrifier sans inconfort la politique de sécurité du Gouvernement, sa politique éducative et au passage quelques principes républicains parce que cela peut grappiller quelques voix égarées au scrutin prochain, on comprend ce que purent être des gens qui ne firent que leur travail, dans le ronron indifférent de la machine d’Etat de Vichy.

 

Print Friendly

7 Responses to “Dehors, les bronzés !”

  1. Karl-Groucho Divan dit :

    « […] de grands serviteurs de l’Etat issus du terreau de la Résistance […] », comme Papon, Touvier, etc. Ou comme De Gaulle, arrivé au pouvoir par un coup d’état militaire, etc. Oué oué. Bien vu, bien observé. Objectif, je dirai.

  2. Arthur dit :

    Bonjour! Que beaucoup de cadres de Vichy soient demeurés, c’est une évidence. Mais ce n’est pas à eux que s’attache la légende des grands serviteurs de l’Etat au sein des administrations. Quant à De Gaulle, il me semble difficile de nier son lien avec la Résistance. La manière dont il parvint au pouvoir en 58 ne l’efface pas.

    • Karl-Groucho Divan dit :

      Oui, beaucoup de collaborateurs furent des demeurés ;-)) (hélas non, d’ailleurs, car cela eut facilité la tâche à la Résistance). & la façon dont De Gaulle s’est emparé du pouvoir n’en fait pas vraiment un des « grands serviteurs de l’Etat », mais l’inverse: met l’État au service de sa pathologique ambition démesurée.
      En outre, s’il a coordonné la Résistance, il ne l’a pas inventée. Avait-il une idée derrière la tête concernant la suite ? J’en suis à m’interroger, là. les « hommes providentiels » ne sont JAMAIS démocrates (de même que le jour où nous seront enfin devenus adultes, nous cesserons de confondre démocratie et suffrage universel — N’oublions jamais ce qu’« ils » ont fait du « non » au referendum sur le traité con stitutionnel européen).

      « Résister se conjugue au présent », comme disait cette chère Lucie (Aubrac).

      • Arthur dit :

        Je n’irai pas faire de De Gaulle un dictateur non plus, la vérité se joue plutôt dans les clairs obscurs et quand on considère la période, au final il est du côté de la démocratie, certes césariste.

        Mais je suis d’accord avec toi sur la distinction démocratie / suffrage universel, avec précisément toutes les règles qui empêchent les dérapages, ou devraient les empêcher.

  3. Destabilo dit :

    gulp! comme disait l’autre fauchiste Y’a résistance et résistance ! moyen en quoi c’est double bonus contre double peine (ha ces autochtones qui ne s’alignent pas sur le programme d’émulation des bronzés ! ça fait désordre ! mesures sanitaires fauchistes contre les antifau !
    http://ripostelaique.com/un-apres-midi-instructif-au-tribunal-correctionnel-de-lyon.html
    et alors ? le gars était à une séance de spectacle vivant peut etre ?

  4. Bonne plume et analyse intéressante, pas mal cet article il fait à la fois rire et réfléchir lol!

    N’hésiter pas à faire un tour sur le blog de la jeunesse communiste marxiste-léniniste de Bretagne, nous avons un article sur Guéant et son discours sur « les civilisations qui ne se valent pas »

    jcml-bzh.overblog.com

Leave a Reply