Le Mojito et le Léon des bois

 

Oui, bon, vous trouverez cent-cinquante-vingt-cinq recettes du Mojito sur le net, mais celle-là c’est la mienne. Et puis plein de gens m’ont demandé la recette du Léon des bois qui est une variation du Mojito. Et puis c’est l’été et il faut faire honneur au titre du blog.

Le Mojito

Alors voilà: vous mettez dans un verre de la menthe, du sirop de sucre, du jus de citron, du rhum et de l’eau à bulles et voilà. Maintenant si on veut absolument pinailler, ou avoir un bon Mojito, voici quelques règles à respecter.

Préparer sa menthe avant. D’abord un petit truc pour la conserver sans qu’elle noircisse: au frigo, mouillée (idéalement dans du sopalin ou un linge). On l’épluche sans la froisser ni la couper en morceaux, on la mélange avec le jus de citron (vert, c’est meilleur), le sucre (du sucre de canne brun plutôt que du sirop), et on la laisse infuser pendant 5-10 minutes. Et ouais, c’est comme ça qu’elle s’exprime le mieux, mais c’est toujours difficile dans les bars où il faut servir vite. Si vous êtes pressé, prenez quelques feuilles dans la paume et claquez vos mains, mais évitez de la massacrer ou de la défoncer au pilon même si c’est swag. On peut rajouter les zestes de citron aussi, au besoin en les coupant aux ciseaux de cuisine.

Le rhum: du cubain. Pas seulement pour le respect du terroir, mais parce qu’ils sont amers, c’est ce qui donne l’équilibre du cocktail avec l’acidité du citron et la douceur du sucre. Je préfère le Ron del Cuba.  N’hésitez pas à rectifier en goûtant le mélange jusqu’à trouver un truc qui vous va bien.

L’eau: l’idée est d’apporter un peu de légèreté au mélange, donc évitez une eau trop goutue, genre Perrier  ou San Pellegrino. Si vous n’aviez rien d’autre en magasin, délayez la un peu avec de l’eau plate. Allongez comme vous aimez, perso je le prends très serré avec juste une petite finesse de bulle. Voire pas d’eau.

Et puis la glace. Vous pouvez la briser au torchon (dans un torchon que vous tapez sur le sol de la cuisine. Très efficace mais vos voisins vont vous hair) ou à la main: un glaçon dans la paume,  un coup sec avec le dos d’une grande cuillère. C’est un coup à prendre, le risque de se défoncer un doigt est minime si on est pas bourré, en revanche ça fait froid aux mimines. Truc: mettez une serviette ou un torchon dans votre main pour éviter le contact direct de la glace. Au fait pourquoi de la glace pilée? C’est ce qui va refroidir le plus vite le mojito sans trop le mélanger, pour ne pas le dégazer.

Dernier élément du Mojito: un cigare. Si, ça va trop bien ensemble !

Le Léon des bois

La recette du Léon des bois est plus confidentielle. Et pourtant, c’est un cocktail redoutable.

On commence comme une base de mojito, en laissant macérer un peu la menthe dans le jus de citron et le sucre. Et là, à la place de rhum et d’eau, on met du jus de fraise et de la vodka.

L’équilibre du cocktail repose sur les mêmes saveurs, l’amertume du rhum étant remplacée par celle du jus de fraise. Du coup, la vodka ne doit pas avoir trop de personnalité pour ne pas apporter un goût d’alcool. Le Léon des bois est cependant plus doux et plus fruité. Il a beaucoup de succès, mais est assez traître: les verres sont vites enchaînes.

Print Friendly

Leave a Reply